Message de Laura McVeigh, Directrice Exécutive aux membres de PEN International


Chers toutes et tous,

Je viens aujourd’hui partager avec vous les dernières nouvelles du secrétariat international de PEN. L’un des temps forts de ce mois de novembre très rempli pour beaucoup d’entre nous est aujourd’hui, 15 novembre, Journée mondiale de l’écrivain en prison. Cette année encore, cette journée voit une très large mobilisation des membres de PEN en faveur des écrivains emprisonnés, mais également des écrivains menacés et en danger. Pour en savoir plus sur les initiatives organisées par les centres PEN dans le monde entier, rendez-vous sur : http://www.pen-international.org/day-of-the-imprisoned-writer-2012/

Le bureau international travaille depuis plusieurs semaines à l’élaboration d’une nouvelle anthologie et d’une nouvelle campagne, Écrire contre l’impunité, dans le cadre du grand thème d’action contre l’impunité retenu pour 2012. Vous pouvez déjà retrouver sur notre site des extraits de l’œuvre d’auteurs qui figurent dans cette anthologie – tels Homero Aridjis, Victor Sahuatoba et Lydia Cacho –, anthologie qui sera prête à télécharger le 23 novembre prochain, à l’occasion de la Journée internationale contre l’impunité. Aux côtés des auteurs déjà en ligne, vous y retrouverez Sergio Ramirez, Gioconda Belli et Ariel Dorfman, et elle fera l’objet d’une promotion très large visant à sensibiliser le grand public à la question de l’impunité.

Ce mois de novembre verra également le lancement de la Déclaration relative à la liberté d’expression et aux technologies numériques de PEN, qui se veut le point de départ des actions menées par notre mouvement sur ces questions. La mission du groupe de travail chargé de son élaboration et présidé par notre secrétaire international, Hori Takeaki, est désormais élargie à un travail de recherche sur d’autres questions d’importance liées au numérique et qui affectent les membres de PEN, les droits d’auteur et la propriété intellectuelle notamment, questions abordées au congrès annuel. Je vous invite à faire partager vos réflexions, opinions et idées sur ces questions au groupe de travail. La déclaration en elle-même a déjà éveillé un vif intérêt, et nous espérons qu’elle sera un outil utile dont se serviront les centres pour faire campagne sur ces questions clés, portées au calendrier des grandes campagnes de PEN International pour 2013.

Les mois écoulés se sont avérés être une période fructueuse pour le Cercle des éditeurs de PEN International, qui vient d’accueillir en son sein la maison d’édition égyptienne Dar El Sharouk. Je tiens, au nom de PEN International, à remercier personnellement Herbert Wiesner, du centre PEN allemand, pour le soutien et l’aide qu’il nous a apportés, à John Ralston Saul et à moi-même, au Salon du Livre de Francfort de cette année, salon qui est l’occasion pour PEN de faire connaître son action et de mettre en contact le Cercle des éditeurs avec de jeunes maisons d’édition du monde entier, de pays tels que l’Ethiopie, la Birmanie, la Syrie et le Pakistan pour n’en citer que quelques-uns.

C’est avec plaisir que l’équipe du secrétariat international accueille deux nouveaux membres, Sarah Clarke (sarah.clarke@pen-international.org), chargée de l’élaboration et de la coordination des travaux de PEN International en matière de politiques publiques, et Emese Kovacs (emese.kovacs@pen-international.org), chargé de travailler avec les centres à la mise en œuvre des programmes internationaux. Frank Geary dispose aujourd’hui d’une équipe solide pour soutenir le travail des centres PEN, soutien que nous entendons encore développer et renforcer au cours de l’année à venir.

Nous souhaitons une bonne reprise à notre chargée de recherches et de campagne pour l’Afrique et les Amériques, Tamsin Mitchell, qui rentre de congé de maternité, et accueillons par ailleurs au sein de l’équipe du bureau international trois nouveaux bénévoles, Anthea Gordon, Jack Jeffries et Karis Lacroix. Pour retrouver la liste complète et toutes les informations concernant les membres de l’équipe, rendez-vous sur : http://www.pen-international.org/who-we-are/staff/

Depuis la nomination de Paul Finegan aux fonctions de responsable du soutien aux centres et aux comités (paul.finegan@pen-international.org), les centres et les comités permanents bénéficient d’un soutien plus actif : tel est le cas du Comité des écrivains femmes qui a mené, à l’issue du congrès, une campagne particulièrement dynamique. Nous sommes très heureux de travailler en étroite collaboration avec sa nouvelle présidente, Ekbal Baraka, sur les préoccupations du comité à l’endroit des écrivains du monde entier et les questions clés qui l’intéressent. Pour en savoir plus, rendez-vous sur : www.pen-international.org. Nous espérons développer encore cet aspect du travail de PEN au cours des prochains mois.

Novembre a en outre été le témoin de la deuxième grande mission de délégation de PEN International : une délégation de très haut niveau comprenant la direction, le président du Comité de défense des écrivains emprisonnés, membres du conseil d’administration, des experts et des membres de plusieurs centres se sont rendus en Turquie pour attirer l’attention sur les menaces qui pesaient sur la capacité des écrivains et journalistes turcs à s’exprimer librement. Nous tenons à remercier tout particulièrement le centre PEN de Norvège pour son aide dans la mise en place de cette délégation. Notre président, John Ralston Saul, entend rendre compte de cette mission plus en détail avant la fin du mois.

Les très intéressantes initiatives lancées par les centres PEN du monde entier seront relayées au cours des prochains mois par notre directrice de la communication et des campagnes, Sahar Halaimzai (Sahar.Halaimzai@pen-international.org), et mises en ligne sur notre site. Et comme toujours, pour prendre connaissance de l’actualité des centres, rendez-vous sur : http://www.pen-international.org/pen-world/centres-news/

Je tiens enfin à remercier chaleureusement les centres PEN qui ont acquitté leur cotisation cette année : il s’agit d’une contribution précieuse pour le travail de PEN International. Si votre centre rencontre des difficultés financières et peine à acquitter sa cotisation, je l’invite à contacter Paul Finegan (paul.finegan@pen-international.org) pour considérer avec lui un arrangement possible.

Avec mes sentiments les meilleurs,

Laura McVeigh
Directrice