Home Page > News Item > Pour la Journée international de la langue maternelle, PEN appelle à la libération de l’écrivain Ilham Tohti

 Pour la Journée international de la langue maternelle, PEN appelle à la libération de l’écrivain Ilham Tohti

tohtiPour la Journée international de la langue maternelle, PEN International appelle à la libération immédiate et inconditionnelle de l’écrivain Ilham Tohti.

Ilham Tohti est un intellectuel chinois issu de la minorité ouïghour, dont il est un des plus éminents spécialistes au monde. Arrêté en janvier 2014, accusé de “séparatisme” en juillet de la même année et reconnu coupable à l’issue d’un procès inique le 23 septembre, il a été condamné à l’emprisonnement à vie et ses biens ont été intégralement saisis. Son pourvoi en appel a été rejeté en novembre dernier.L’intellectuel n’a jamais fait l’apologie de la violence ou pris position en faveur du séparatisme. En 2006, il avait co-fondé le site internet Uyghur Online, afin de favoriser les échanges entre Ouïghours et Han. Cependant, sa critique des autorités chinoises concernant la sévérité avec laquelle est traitée la minorité ouïghour lui avait valu d’être continuellement persécuté. Suite à son arrestation, le le Bureau de la sécurité publique d’Urumqi a déclaré que le site internet lui avait servi au recrutement de sympathisants.

PEN International a commencé à s’intéresser au cas d’Ilham Tohti en 2009, suite à son emprisonnement pour avoir dénoncé les troubles ethniques qui s’étaient produits le 5 juillet à Urumqi, la capitale de la région autonome ouïghoure du Xinjiang. D’abord assigné à résidence, il fut par la suite emmené dans un lieu tenu secret, sans que l’on puisse le joindre, avant d’être libéré six semaines plus tard. Il fut ensuite l’objet d’autres mesures de harcèlement et fut notamment régulièrement assigné à résidence.

Ilham Tohti est membre du Centre ouïghour PEN International et a reçu en 2014 le prix PEN/Barbara Goldsmith pour la liberté d’expression. Lors du congrès mondial de PEN à Bishkek, sa chaise d’invité d’honneur est restée vide. Plusieurs de ses étudiants, arrêtés au même moment que lui, ont également été accusés de “séparatisme” et ont été condamnés à des peines de prison allant de trois à cinq ans.

Agissez :

  • Écrivez au gouvernement chinois

–          En exigeant la libération immédiate et inconditionnelle d’Ilham Tohti, écrivain et universitaire chinois.

–         En leur rappelant qu’en tant que signataire du Pacte international relatif aux droits civils et politiques, la Chine est tenue de “de s’abstenir de tout acte contraire à l’objet et au but du Traité” et en les incitant à ratifier sans délai le PIDCP.

  • Agir sur les réseaux sociaux

Il vous est possible d’envoyer un message directement à partir du site de Pen International (lien). Vous pouvez aussi envoyer un courrier ou un courriel aux adresses suivantes :

Président
XI Jinping Guojia Zhuxi
The State Council General Office 2 Fuyoujie Xichengqu, Beijingshi 100017 Chine
Fax : +86 10 6238 1025
Courriel : gov@govonline.cn
Formule d’appel : Your Excellency, / Monsieur le Président,

Premier ministre 
LI Keqiang Guojia Zongli
The State Council General
Office 2
Fuyoujie Xichengqu, Beijingshi 100017 Chine Fax : +86 10 6596 1109 (via le ministère des Affaires étrangères)
Courriel : gov@govonline.cn
Formule d’appel : Your Excellency, / Monsieur le Premier ministre,

 

Copies à :

Responsable de la Justice pour le Xinjiang
Abuliz Usour Tingzhang
Xinjiang Weiwuer Zizhiqu Sifating
27 Renminlu
Urumqi 830
Xinjiang Weiwuer Zizhiqu
République populaire de Chine
Fax : + 86 99 1231 1590
Formule d’appel : Dear Director, / Monsieur,

  • Libérer Ilham Tohti immédiatement et inconditionnellement

  • Nous exigeons la libération immédiate et inconditionnelle d'Ilham Tohti, écrivain et universitaire chinois..

  •  

  •  

***Veuillez envoyer vos appels sans tarder. Rapprochez- vous de PEN International pour des envois après le 21 mars 2015***

Merci de tenir PEN au courant de vos démarches et de leurs effets.

(Main: Translated by Damien Allo)

 (Letter: Translated by Aurélie Héois)

image_print