Home Page > News Item > TURQUIE : L`Éditeur Ragıp Zarakolu et 14 autre détenus libérés en attendant leur procès

RAN 56/11 Mise-à-Jour #5 Le 10 Avril 2012

Le Comité pour la Défense des Écrivains Persécutés CODEP du PEN International est heureux d’apprendre la libération provisoire de l’éditeur turc et défenseur des droits de l’Homme Ragip Zarakolu. Le PEN International n’est pas moins concerné du fait que Zarakolu – arrêté en octobre 2011 – devra encore subir un procès interminable et une condamnation possible de 15 années d’emprisonnement. Le PEN désire rappeler son attachement en faveur d’un élargissement immédiat de Zarakolu et l’abandon de toute autre accusation contre lui.

Zarakolu figure parmi 15 autres suspects accusés de participation comme membres de l’Union Kurdistane des Communautés (KCK) libérés aujourd’hui en attendant leur procès. La 15e du Haut Tribunal Criminel a fait état de l’emprisonnement prolongé des suspects et décidait de leur relaxe provisoire en raison ‘de la nature de leurs crimes’ et ‘le poids relatif de la preuve’ comme motifs justiant la libération provisoire des suspects. Zarakolu avait purgé une forme de sécurité maximum depuis son arrestation de l’année précédente. L’audition de la cause est prévue le 2 juillet de la présente année.

L’acte d’acusation formel en vue procès ménagé au KCK, rendu le 19 mars 2012, a été agréé par un tribunal d’Istanboul la semaine dernière. La libération provisoire de Zarakolu en attendant son procès a été justifié par un appel initié par son avocat, Sennur Baybuğ.

178 des 193 suspects émargeant au procès du KCK sont néanmoins demeurés derrière les barreaux, notamment la professeure et experte en droit constitutionnel Büsra Ersanli, laquelle est accusée de ‘diriger une organisation terroriste’ un crime passible de 22,5 ans de prison. Le PEN International désire une fois de plus réclamer sa libération inconditionnelle et il maintient sa protestation à l’égard de la dame victime de telles accusations et d’emprisonnement.

Arrière-plan:
Ragıp Zarakolu, a été arrêté le 28 octobre 2011. Quarante et une personnes ont été également arrêtées à la même époque pour des actes attribués lors d’une opération effectuée contre le Congrès de Société Démocratique (Koma Civaken Kurdistan – KCK) qui avait débuté en 2009 pour aboutir à l’arrestation de plusieurs centaines de personnes, certains parlent de plus de 1,000 arrestations suivies de procès. Le KCK est perçu comme l’aile civilo/politique du parti ouvrier du Kurdistan, un parti des travailleurs (PKK), déclaré ipso facto illégal.

Zarakolu est également renommé à titre d’éditeur et activiste politique ayant œuvré pour la liberté d’expression et les droits de la personne en Turquie depuis plus de trente 30 ans. En mars 2012, on lui a remis le Prix de la Culture Assirienne et son nom avait été proposé le mois précédent comme candidat au prix Nobel 2012. Le présent procès auquel il serai soumis tomberait sous le régime des Lois Anti-Terrorisme (ATL) pour toute participation “à titre de membre d’une organisation illégale”, qu’on a attribué à un discours qu’il aurait prononcé devant une assemblée du parti pro-kurde, le Parti pour la Démocratie et la Paix (BDP), ainsi que des articles qu’il aurait écrits.

Ragıp Zarakolu est membre honoraire du PEN de Turquie, du PEN d’Allemagne, du PEN des Pays-Bas, ainsi que du PEN de San Miguel Allende.

Renseignements :

Today’s Zaman: http://www.todayszaman.com/news-276981-publisher-zarakolu-among-15-released-pending-trial-in-kck-case.html

International Publisher’s Association: http://www.internationalpublishers.org/images/stories/FtP/blog/pr_10_04_12_ragip%20zarakolu.pdf.

Prière d’adresser vos appels :

Accueillant la relaxe de Ragıp Zarakolu en attente de son procès ;
Exprimant vos regrets qu’il ne soit pas remis en liberté inconditionnelle;
Exprimant vos inquiétudes que le professeur Büşra Ersanlı, le traducteur Ayşe Berktay et le fils de Zarakolu, Deniz Zarakolu, et d’autres écrivains et journalistes sont toujours détenus en raison de leur affiliation alléguée à des partis politiques kurdes ;
Vous référant à votre conviction que ces détentions et ces procès font fi des critères internationaux en matière de protection des droits et libertés d’expression et d’association comme garanties en vertu du Pacte International des Droits Civils et Politiques, ainsi que de la Convention Européenne des Droits Humains et Démocratiques dont la Turquie est un pays signataire.

Veuillez adresser vos appels à :
M Sadullah Ergin
Ministre de la Justice
06669 Kizilay
Ankara
Turquie
Fax: 00 90 312 419 3370
Courriel : sadullahergin@adalet.gov.tr

Ainsi qu’à l’ambassadeur de la Turquie dans votre pays de résidence.

* Veuillez communiquer avec le bureau du Comité pour la Défense des Écrivains Persécutés du CODEP, bureau PEN, Londres si votre envoi devait tomber après le 10 juin 2012**

Renseignements : Sara Whyatt, PEN International, Comité pour la Défense des Écrivains Persécutés – CODEP, Brownlow House, 50/51 High Holborn, Londres WC1V 6ER, Tel+ 44 (0) 20 7405 0338, Fax: +44 (0) 20 7405 0339, email: sara.whyatt@pen-internationalpen.org

image_print